Triste comme une coloquinte abandonnée.

Publié le par coloquinte

Triste comme une coloquinte abandonnée.

Chère Françoise,

Hier, à l'heure où, à quelques uns, nous tentions d'accorder nos voix via les mystères de l'informatique, ton cœur avait cessé de battre.

Te voilà donc partie, toi aussi. J'espère que ces mots, quelque part écrits sur la toile vont te rejoindre. Après tout, comment tout cela cohabite-t-il dans les centres de données? Les mots ne sont plus écrits sur le papier, ils sont virtuels comme maintenant ta voix, tes expressions, bref ce que tu étais.

Te voilà qui monte à ton tour le grand escalier où répartis sur les bords des marches, les Racine, Genet, Camus, Colette, Simone de Beauvoir et autre George Sand, (tu vois je respecte la parité!) t'applaudissent et t'accueillent ainsi que tous ceux que nous avons aimés, côtoyés, Ginette et Roland sont là aussi.

Deux regrets me viennent à l'esprit: celui d'avoir perdu une voix de 'ténora" (on n’était pourtant pas nombreux!), celui aussi de ne pas avoir pu te réciter d'une traite les répliques de Ginès de Sépulvéda. Cette "Controverse de Valladolid" (je ne sais pas si elle sera un jour mise en scène!) aura été bien "plombée"par le virus, le confinement et par ton départ trop rapide vers les coulisses.

Par Pascal, on a su que tu lui avais dit ces tout derniers jours:« Si je ne reviens pas, dis leur à tous que je les aime » . Sache que nous aussi on t'aimait.

Merci de ton aide, de tes encouragements, de ta gouaille parfois, de ton café et de tout ce que tu as apporté à Coloquinte.

Toute notre amitié à ta famille.

Dominique

Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.
Triste comme une coloquinte abandonnée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :